Introduction

Science sans Conscience n'est que ruine de l'âme !

Le dictionnaire Franco / Khmer disponible sur ce site, est le résultat de plusieurs années d'apprentissage de la culture et de la langue Khmères. Mais comme toute chose, il est nécessaire de l'améliorer au quotidien en fonction de nouvelles connaissances ou de nouveaux besoins. Et puis restons modestes ! Il y a encore beaucoup de choses à apprendre. Alors n'hésitez pas à faire des propositions !

Il faut aussi tenir compte du proverbe célèbre de François Rabelais, "Science sans Conscience n'est que ruine de l'âme !", qui a été introduit dans la culture khmère il y a bien longtemps, durant le protectorat français: "Science sans qualité de Conscience conduit à la ruine" (Weuttirye-Sä Hat Sänmpèigne-gnir Noame Häoye Vïnïs Hatmane  ==>  វិទ្យាសាស្រ្ត ឥត​សម្បជ្ជញ្ញៈ​ នាំ​ឲ្យវិនិស​អាត្ម័ន). Il faut donc réunir ces deux partis, Science et Conscience, si l'on veut comprendre l'écriture Khmère empreinte d'une certaine philosophie. Vous noterez que dans le proverbe Khmer, la notion d'âme a disparu, car non reconnue dans la culture Bouddhique. Depuis les années 80, de nombreux Khmers disent que Polpot fut l'illustration même de ce proverbe.

L'écriture Khmer à des origines hindouiste par le Sanskrit qui lui a donné un lexique religieux, et a ensuite été influencé par le Pali qui est devenue la langue liturgique du Cambodge bouddhiste. Le Khmer est un arrangement de ces deux écritures, modifié aux fils des siècles, et enrichi d’une multitude de mots français, phonétiquement déformés. Par exemple un robinet, un lavabo, ou un calendrier se prononcent "Rrrominet, Labô, ou Lendrier", c’est assez rigolo.

De plus, beaucoup de mots ne se prononcent pas comme ils s'écrivent, alors il est nécessaire de bien cerner la prononciation. Car, même si les Khmers parlent la même langue, ils n'ont pas la même compréhension d'une province à l'autre, et la prononciation des mots est souvent différente. L'exemple frappant, est le journal télévisé, où les présentateurs répètent la même information pendant 5 minutes, avec des mots totalement différents afin que toutes les provinces du Cambodge puissent comprendre.

Ainsi selon les provinces le mot "Allez" se prononcera "TA" à Prey Veng, "Teu" à Phnom Penh, "Teuv" à Siem Reap...

Donc, parler le Khmer, est une longue route initiatique, linguistique et philosophique.  Qui apprend une nouvelle langue acquiert une nouvelle âme. Au Cambodge, ce proverbe de Juan Ramon Jimenez s'applique par excellence. 

L'expatrié studieux qui dispose de temps libre se lance souvent dans l'apprentissage de la langue Khmère. Et si le but est de pouvoir rapidement communiquer avec son personnel, ou encore comprendre les complaintes de sa jeune épouse, alors l'initiation est relativement simple et rapide. 

Mais en dehors des linguistes de culture ou de profession, les expatriés  parlant correctement la langue sont peu nombreux. Pour vraiment se plonger dans l'étude de la langue nous vous recommandons les deux ouvrages suivants. En outre, les définitions proposées sur ce site s'inspirent de ces deux documents :

  • Dictionnaire Français - Khmer : de Michel Rethy-Antelme, et de Hélène Suppya Bru-Nut
  • Parler le Cambodgien, Comprendre le Cambodge: de Pierre-Régis Martin,  et de Dy Dathsy

Le premier document "Dictionnaire FRANCAIS - KHMER" contient plus de 16 500 entrées principales. Le corpus de l'ouvrage est précédé d'une introduction très éclairante sur le parcours de la langue khmère, entrée dans l'histoire depuis le milieu du premier millénaire de notre ère. Les traductions proposées sont données en écriture khmère, mais aussi en transcription phonologique. Chaque fois que cela est nécessaire, le contexte dans lequel le mot peut être employé est précisé. Notons parmi les particularités de l'ouvrage l'indication des niveaux de langue et l'inclusion de régionalismes, de termes en usage auprès des moines et de la famille royale, et d'un bon nombre de termes nouveaux à côté de termes désuets, tout comme de termes littéraires à côté de termes courants, dans le souci de donner un aperçu de l'évolution du khmer, langue officielle du royaume du Cambodge et langue maternelle de la majorité de la population qui est aussi parlée dans les régions limitrophes des pays voisins et par la diaspora khmère en Occident. 

Le second, "Parler le Cambodgien, comprendre le Cambodge" est un livre, une méthode, un lien pour aider à mieux comprendre le Khmer. C'est plus un Ouvrage d'éveil et de compréhension sur le Cambodge qu'une simple méthode consacrée à la langue khmère, "Parler le cambodgien, Comprendre le Cambodge" est le fruit d'un labeur de trois ans réalisé par Pierre-Régis Martin, médecin français travaillant au Cambodge dans les années 1995. Son objectif était initialement était d'écrire un petit livre destiné à aider les nouveaux arrivants de Médecins du Monde au Cambodge, qui seraient confrontés comme lui, a des barrières linguistiques et culturelles. Avec l'aide de Mme DY Dathsy, secrétaire médicale, et a force de recherche et de curiosité, ce travail s'est étoffé, permettant d'explorer les différentes facettes de ce pays fascinant. Grâce à une phonétique originale, agréable et pratique, et tout en gardant constamment les mots dans leur alphabet khmer, ce livre passe en revue toute la structure de la langue, aborde des thèmes quotidiens et convient donc ainsi autant aux débutants qu'aux khmèrophones confirmés.

Bien que Pierre-Régis Martin, s'en défende, le livre comporte quelques symboliques, proposées par des linguistes, qui sont parfois difficiles et confuses, notamment entre le Tï et le Tche. 

Alors, l'idée d'un dictionnaire encore plus simplifié, est née au fils du temps. Principalement, face à l'incompréhension des cambodgiens avec qui nous discutions et après moultes corrections de la phonétique, des deux documents sus-cités.

Malgré tout, ces deux ouvrages sont incontournables, voire indispensables, à tous les expatriés studieux qui tenteront l'apprentissage de la langue Khmère.

Ainsi, nous vous proposons une liste de mots usuels, avec une prononciation simplifiée, c'est-à-dire que la phonétique a été sadaptée au langage courant de la langue française. Alors, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

Dictionnaire 1
Prmartin 703163

Normalement, ces deux ouvrages sont disponibles à la librairie de l'Institut Français du Cambodge. Mais leurs prix peuvent parfois être exhorbitants, alors certains l'achèteront à l'Institut, d'autres iront au Marché Central (Psar Tmay) pour avoir des copies à moindre prix. Cependant, les copies se font de plus en plus rares.

"Institut Français du Cambodge":

Adresse et Téléphone 218 rue 184 – Phnom Penh
Tél : + 855 (0) 23 213 124 / 125

Allez au Dictionnaire, et au différents niveaux d'apprentissage :

De A à AZ

Niveau Débutant

Niveau Intermédiaire

Niveau Avancé

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 21/07/2016

×