Américains ! Coupables ?

Les américains sont-ils responsables du désastre Cambodgien ?

Nous faisons souvent référence aux Khmers-Rouges, mais ils ne furent pas les seuls à ravager le Cambodge. Car dans les années 1970-1973, bien avant que les Viêt-Cong permettent aux Khmers-Rouges de constituer une armée, les américains furent à l'origine du désastre, par leur volonté de détruire la Piste Hô-Chi Minh.

La piste HÔ CHI MINH n'était pas une voie unique, mais plutôt un réseau de routes et de chemins par lesquels s'écoulait le flot continu de renforts et de matériel destinés à la guérilla communiste au Sud Viêtnam. Cette piste se déployait du Nord du Laos, jusqu'au Sud du Cambodge, longeant la frontière Est avec le Vietnam. Interrompre ce flot fut une question de vie ou de mort pour les Américains et leurs alliés.

En pleine guerre du Vietnam, le Cambodge fut utilisé comme base arrière pour les forces Nord vietnamiennes. Le Cambodge fut, dès lors, victime d’une « guerre délocalisée ».  L’armée américaine lança une opération d’envergure, « l’opération Menu » sur le sol cambodgien, afin de déloger la guérilla ennemie, avec l’accord du général Lon Nol.

Durant quatre ans, plus de 3000 attaques furent lancées, soit plus de 600 000 tonnes de bombes larguées sur le Cambodge qui fut  le  pays le plus bombardé au monde. Un pilonnage intensif mais officieux. Et selon l'histoire officielle des Etats-Unis, le président Nixon aurait ordonné à l'US Air force de bombarder le Cambodge uniquement afin de détruire la piste Ho-Chi Minh. 

Or, de deux choses l'une, soit les pilotes de l'Air Force furent incompétents, car les bombes tombèrent à plus de 500 km de l'objectif; soit le président Nixon fut un menteur. La moitié du Cambodge disparu sous environ 2 700 000 impacts de bombes, menaçant du même coup les provinces de Kep et de Kampot, sans pour autant faire de graves dégâts.

De plus, ces milliers de vols nécessaires pour larguer ces centaines de milliers de bombes furent “illégaux” parce qu'ils étaient effectués à l'insu du Congrès des Etats-Unis qui aurait dû donner l'autorisation. 

Le bombardement du Cambodge fut une guerre secrète. Les bombes et les victimes furent bien réelles, entre 550 000 et  750 000 personnes tuées, tous des civils cambodgiens, et l'arrivée de la misère et de la famine.

Pourtant en juin 1970, des dizaines de milliers d’américains se révoltèrent, après la première intervention américaine au Cambodge,  déversant 100 000 tonnes de bombes. Ce même mois le Sénat US abrogeât la résolution du Tonkin qui autorisait l’état de guerre sur les anciens territoires de l'Indochine. Malgré cette abrogation et sans l’accord du congrès, Richard Nixon, et son conseiller Henry Kissinger continuèrent à bombarder le Cambodge jusqu’au 15 aout 1973.


Et je me pose inlassablement la même question ? Quand les vrais coupables de ces crimes de guerre seront-ils jugés? 

Cette question était de plus en plus pertinente lors du procès des cinq chefs Khmers-Rouges qui ne fut qu’une mascarade. Pourquoi ne parle-t-on jamais des crimes de Nixon contre le Cambodge ? Plus d’un demi-million, au moins, de victimes, une terreur sans nom, un pays volontairement désorganisé et plongé dans le chaos. Parce qu’alors, on devrait répondre à cette question embarrassante : y a-t-il un lien entre le premier acte de la tragédie cambodgienne et les suivants ?

Les Etats Unis d’Amérique, la Chine, et le Vietnam  sont, à mon sens, beaucoup plus responsables que les Khmers dans cette longue histoire. Mais qui les jugera. C'est une constante de l'histoire, après les guerres les vainqueurs jugent les crimes des vaincus, mais il ne se trouve personne pour juger les crimes des vainqueurs. Il serait temps qu’Henry Kissinger soit jugé, et pourquoi ne s'est-il pas rendu au Tribunal à Phnom Penh? Lui qui fut le bras armé de Richard Nixon pour détruire la moitié du Cambodge.

Une conclusion s’impose : se concentrer exclusivement sur Pol Pot signifie se contenter de passer sous silence les principaux responsables de l’horreur. 

Comme disait Coluche, « La Guerre du Cambodge » c'est peut être un peu à cause des américains, si si, peut être un tout petit peu ! 

Image 6
Image 8

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 25/05/2017