La Fête des Eaux (Bone Om Tou)

Pourquoi cette appellation ?

Par ce que cette fête est en réalité la réunion de cinq événements :

- ព្រះរាជពិធី  Phrear Rïrpiti       = Cérémonie Royale, ou la coupe de la lanière sainte,
- បុណ្យអុំទូក  Bone Om Tou      = Fête pour pagayer, courses de pirogues,
- បណែ្ដតប្រទីប Bandaèt Protip = Fête des feux flottants, (Défilé de bateaux décorés et illuminés, etc.)
- សំពះព្រះខែ  Sampèr Kaè        = Honneur au mois Kadak (កកិ្ដក)
- អកអំបុក  Ok Om Bok           = Offrande du Paddy à la Lune


Effectivement c'est bien la Fête des Eaux, comme la nomment les Européens, ou les Thaïlandais, mais les khmers disent respectueusement  "Le Royal Festival des Eaux" !


Cette fête, qui dure trois jours et se déroule sur le fleuve "Tonlé Sap", est synchronisée avec la pleine lune du mois de novembre. 

Pendant ces trois jours, des centaines de pirogues (jusqu'à 300), dont les plus grandes contiennent jusqu'à 60 rameurs, viennent des plus grandes pagodes de province, pour s'affronter, deux par deux, sur le Tonlé Sap. 

Les régates sont organisées sur une distance 800 mètres vers la ligne d'arrivée située devant la tribune royale honorée par la présence de Sa Majesté le Roi Norodom Sihamoni, en face du Palais Royal. 

Cette ligne symbolise un barrage qui retient les eaux il suffit de la couper pour que les eaux refluent du Lac Tonlé Sap vers le Mékong, et la saison de pêche commence.


Puis chaque soir, des danses sont organisées, un feu d'artifice est tiré à 19h00, un défilé de bateaux décorés et illuminés parcours inlassablement  le Tonlé Sap entre la tribune Royale et le pont de Chroy Changvar, accompagnés de multitudes lanternes flottantes qui enjolivent le fleuve.


Attention-Conseils : Circulation automobile interdite sur le quai Sisowath et dans les rues contiguës menant au quai. Et une partie du Palais royal est fermée au public. De plus, deux à trois millions de personnes envahissent la capitale durant ces trois jours. L'accès à la ville en voiture est par conséquent très problématique... De même, il faut éviter les endroits trop exigus,(pont, petite digue...) pour ne pas se faire prendre par les mouvements de foules. ​Enfin, il faut savoir que les administrations et les banques, sont fermées pendant les festivités.

Un barrage qui retient les Eaux ?

Effectivement, essayons de comprendre cette notion de "Barrage Symbolique". 

Le Tonlé Sap est un lac, mais aussi un fleuve qui traverse Phnom Penh, et relie le "Lac Tonlé Sap" au "Tonlé Mékong". Cette jonction entre les deux fleuves se situe au sud de Phnom Penh, en face du Palais Royal.

Autrefois, appelée "Coupe de la Lanière Sainte", correspondait à une procession de toutes les pirogues participant au Festival, afin de rendre honneur au Tonlé Sap. 

Car ce fleuve est d'un genre particulier, puisque son cours d'eau change de sens !


C'est donc à l'occasion de cet étonnant phénomène hydraulique ​unique au monde, que les Cambodgiens célèbrent "Bone Om Tou", et rendent hommage à la fertilité des eaux du Tonlé Sap et du Tonlé Mékong. (Tonlé = fleuve en Khmer).

Il est difficile de savoir jusqu'à quelle époque remonter pour connaître l'origine de la fête des eaux, et si cette cérémonie est liée à un rituel Bouddhique, ou si c'est le vestige de traditions Brahmaniques. Cependant, beaucoup de personnes s'accordent à dire qu'elle sert à remercier les génies des eaux qui donnent l'eau pour l'agriculture.

Chaque année à la saison des pluies (entre juin et juillet), le Mékong en crue, atteignant un niveau supérieur à celui du "Lac Tonlé Sap", force le courant du fleuve "Tonlé Sap" à s'inverser pour aller remplir le lac en amont, provoquant la première inversion du sens des eaux. Alors le Lac, accueille les volumes d'eau du Mékong, et le Tonlé Sap remonte vers les terres au lieu de continuer vers la mer. 

Généralement, vers la mi-octobre, il y a un double mécanismes, et c'est Magique Ainsi, le lac voit alors sa superficie quadrupler.

  • Le lac tend vers sa capacité maximum et contraint le Tonlé Sap à ralentir ​ses eaux, la fin de la mousson cesse de gonfler les eaux du Mékong, qui n'alimente plus le Tonlé Sap. Ainsi, le lac commence à se vider progressivement, déversant ses eaux vers le Mékong, et provoquant la seconde inversion du Tonlé Sap. 

C'est cette deuxième inversion que les Khmers célèbrent à la pleine lune de novembre.

Pour les Khmers, elle se situe dans le mois lunaire Kadak (កកិ្ដក) qui correspond généralement au mois solaire Vïttchéka (វិច្ឆិកា), ou mois de novembre en français. La fête commence le 14ème jour de la lune croissante, continue le 15ème jour (pleine lune), jusqu'au lendemain qui correspond au 1er jour de la lune décroissante du mois Kadak. 

Nota: Parfois la fête commence le 31 octobre et se termine le 2 novembre, lorsque la pleine lune correspond au 1er novembre, ou bien peut se terminer le 1er décembre si la pleine lune est le 30 novembre. ​ 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire