Le Vieil Homme et le Tigre

Il était une fois un tigre qui s'était endormi sur le trou d'un serpent. Le serpent, en sortant, le mordit. Le tigre mourut au bord du trou.

Ce jour-là, un ermite (un vieil homme sage) qui passait sur le chemin aperçut le cadavre du tigre. Il eut pitié de lui et le fit revenir à la vie par son pouvoir surnaturel.

Ayant repris connaissance, le tigre interpella le vieil homme :
- J'étais en train de dormir paisiblement dans la forêt, ma demeure, pourquoi oses-tu me réveiller ? Pour cette raison, je vais te dévorer.

L'ermite protesta :
- Tu étais endormi sur le trou du serpent, celui-ci t'a mordu, tu es mort, je t'ai rendu la vie. Tu devrais plutôt m'en être reconnaissant !

L'ermite et le tigre discutèrent sans aboutir à un accord et ils allèrent demander justice au Renard en lui racontant chacun ce qui venait de se passer.

Le Renard réfléchit : Actuellement dans cette forêt, seul le tigre est très puissant et fort. Si je ne lui donne pas raison et s'il perd son procès, je ne pourrais plus lui demander sa protection, et ne pourrais plus vivre dans cette forêt. 

Pensant ainsi, le Renard donna raison au tigre et l'autorisa à manger le vieil homme. Il jugea ainsi avec partialité.

L'ermite, n'étant pas d'accord, discuta avec le tigre et l'emmena jusqu'au Buffle pour lui demander justice. Chacun des deux plaignants raconta sa version.

Le buffle entendit les deux et réfléchit : Si le tigre perd son procès à cause de moi, il me haïra et me tuera par sa grande gueule et ses grandes mâchoires sans pitié. Alors il donna raison au tigre et l'autorisa à manger le vieil homme. Le buffle jugea ainsi par crainte.

L'ermite refusant toujours le verdict, emmena le tigre devant le juge "singe"

Le singe se dit : Autrefois, un homme était tombé dans le puits. Mon père l'avait sauvé en le tirant de là. Un tigre vint et voulut le dévorer. Mon père l'aida à grimper dans un arbre et il fut hors de danger. En échange, cet homme cruel tua mon père. Ayant réfléchi ainsi, le singe décida que le tigre devait manger l'ermite. Le singe jugea ainsi par haine.

Refusant toujours la sentence, le vieil homme emmena le tigre devant le vautour.
Le vautour se dit : Chaque jour, je mange les restes des repas du tigre. Si je lui fais perdre son procès, il se mettra en colère contre moi et je ne pourrai plus me nourrir de ses restes. Ayant pensé ainsi, le vautour décida que le tigre devait dévorer l'ermite. Le vautour jugea ainsi par convoitise.

L'ermite ne consentit pas à cela et emmena le tigre devant le juge "Neak Ta" (le génie de la forêt). Comme à son habitude le Neak Ta, se nichait au pied d'un énorme banian, où ils le trouvèrent assoupi.

Après avoir entendu les deux parties, le génie réfléchit : Tous les hommes qui voyagent dans la forêt ne profitent pas seulement de l'ombre des arbres, souvent ils cassent ses branches, ils déchirent ses feuilles, et ils détruisent ses arbres en les coupant sans pitié, certains même me pissent dessus ".
Ayant pensé ainsi, le génie donna raison au tigre et l'autorisa à manger le vieil homme. Le génie jugea ainsi par égarement. Cette sentence était injuste.


Désespéré d'entendre que des jugements injustes à son égard, le vieil homme emmena le tigre devant le Lièvre. Le tigre avertit le vieil homme que ce serait son dernier jugement. S'il ne gagnait pas ce dernier procès, il le tuera et le mangera.

Devant le lièvre, le vieil homme raconta sa version : " Ce tigre dormait sur le trou d'un serpent qui, en sortant, le mord. Puis il meurt. J'enlève le venin de son corps et le fais revenir en vie par mes pouvoirs magiques. Je pense plutôt qu'il doit me remercier. Mais il veut me tuer et me manger... Rends-moi donc justice, frère lièvre ".

Quant à la version du tigre, il se plaignit ainsi : "J'étais en train de dormir tranquillement dans la forêt à ma demeure. Ce vieil homme m'a réveillé et m'a fait perdre mon sommeil. Alors, il mérite la mort. Je dois le tuer et le manger. Mais il n'est pas d'accord et il m'a emmené partout pour demander justice. Le renard, le buffle, le singe, le vautour et le juge de la forêt m'ont dit de le manger. Maintenant, tu es le dernier à rendre justice".

Après avoir écouté les deux parties plaignantes, le Lièvre réfléchit. Grâce à son illustre intelligence, il ne donna pas son jugement tout de suite. Il leur répondit : S'il en est ainsi, il faut que vous retourniez à l'endroit où s'est produite votre histoire.

Ainsi, ils revinrent tous les trois sur le lieu du drame. Le Lièvre demanda au frère Tigre, de se coucher et de dormir tranquillement comme auparavant, au même endroit. Le tigre s'exécuta et s'allongea à la même place, recouvrant de son corps le trou du serpent. Peu après, le serpent sortit et le mordit. Le tigre mourut de suite.

Le vieil homme tenta alors de sauver le tigre par ses pouvoirs magiques, mais le Lièvre lui dit : " Non, frère homme ! Tu ne dois rien tenter, s'était son destin, son Karma ! Cet être immoral et ingrat, méritait de périr ainsi. 
Le jugement du lièvre fut équitable et loyal.  

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 04/09/2018